Devenir agente ou agent de la police municipale

À Genève, vous pouvez postuler de manière permanente au processus de recrutement de la police municipale. Une fois celui-ci réussi, vous rejoignez le bassin de relève en vue d’un engagement.

En cas de réussite au terme de la formation, vous pourrez faire carrière au sein de la police municipale.

Les conditions

Vous souhaitez déposer une candidature? Pour être éligible, assurez-vous de répondre à tous les prérequis suivants:

  • Âge limite d’admission: avoir au moins 18 ans révolus.
  • Nationalité: être de nationalité suisse ou en possession d’un permis C.
  • Domiciliation: Résider dans le Canton de Genève ou dans la zone de domiciliation autorisée.
  • Langue française: avoir une attestation de réussite de l’épreuve complète de français organisée par l’UNIGE. Inscription en ligne
  • Pratique d’une langue étrangère: connaissance d’une deuxième langue (niveau A2).
  • Formation: avoir terminé avec succès une formation post-obligatoire de 3 ans, reconnue sur le plan fédéral.*
  • Diplômes et certificats étrangers: veuillez vous renseigner sur le site de la Confédération pour la reconnaissance des diplômes. Avant cela et au besoin, vous devez d’abord faire traduire vos documents par un traducteur professionnel officiel.
  • Antécédents judiciaires: disposer d’un casier judiciaire vierge. Des antécédent judiciaires et policiers défavorables peuvent être éliminatoires. Ne pas faire l’objet de poursuites, ni d’actes de défaut de biens.
  • Permis de conduire: être en possession du permis de conduire catégorie B avant le début de la formation.
  • Santé: remplir les critères médicaux en matière de santé, d’acuité visuelle et de condition physique.

 

*CFC par validation de vos acquis
Si vous avez de l'expérience dans un domaine professionnel, mais pas le diplôme correspondant, vous pouvez obtenir des informations pour attester de vos compétences sur le site de l'Office pour l'orientation, la formation professionnelle et continue.

Acuité visuelle

L’acuité visuelle minimale pour être jugé apte correspond à une correction de ≥ 0.8 d’un œil et de ≥ 0,5 de l’autre. Une diminution du champ visuel, une diplopie, du strabisme ou une anomalie de la vision des couleurs peuvent mener à l’exclusion du processus de recrutement.

Capacités auditives

Vous devez entendre une voix normale à 3 mètres, pour chaque oreille. 

Il convient de réaliser un audiogramme en cas de doute. Un avis spécialisé est aussi recommandé en cas d’usage d’un appareil monaural, le port d’un appareillage acoustique est en principe un critère éliminatoire

Autres critères de santé

Chaque personne participant au processus de recrutement de la police municipale doit passer un examen médical. À cette occasion, vous devez annoncer toute affection en cours ou en voie de guérison.

Vous devez en tous les cas:

  • Être en bonne santé ;
  • Ne pas souffrir de dépendance ;
  • Ne pas consommer ni avoir consommé des drogues illégales ;
  • Ne pas souffrir de diabète insulino-dépendant.

D’autres maladies ou troubles psychiques peuvent constituer des critères d’inaptitude. Le corps médical décide, sans recours possible, si l'état de santé du candidat ou de la candidate est jugé satisfaisant ou non lors de la visite médicale. 

Vous pouvez prendre contact avec le service santé du personnel de l’État de Genève pour toutes questions médicales en lien avec l’engagement d’agentes et agents de la police municipale au +41 (0)22 388 11 20

Tatouages ou piercings

Toute modification corporelle (tatouage, piercing, implants, etc.) portant atteinte à l’image de la police signifiera un refus d’entrée en matière lors d’un processus de recrutement.

Exemple :

  • les scènes à caractère morbides,
  • connotation sexuelle,
  • politique,
  • religieuse,
  • extrémiste et/ou qui de toute autre manière pourraient contrevenir aux valeurs éthiques, morales et déontologiques.

Les tatouages sont autorisés, à l’exception de ceux: 

  • situés sur le visage, sauf pour le maquillage permanent; 
  • situés sur les mains.

Lorsque vous postulez, vous devez annoncer spontanément tout tatouage, piercing et autres modifications corporelles par le biais de la rubrique figurant sur le formulaire de postulation et en annexant un dossier photographique.

Couverture vaccinale

Bien que n’ayant pas d’influence sur l’aptitude, une évaluation de la couverture vaccinale (centrée sur les risques biologiques chez les agentes et les agents) sera effectuée pour les personnes retenues. Ainsi, la couverture vaccinale contre l’hépatite B, le tétanos et le ROR (rougeole-oreillons-rubéole) doit être à jour au plus tard pour l’entrée à l’école de police.

Les candidates et candidats sont seuls responsables des démarches nécessaires à accomplir auprès de leur médecin traitant afin de mettre à jour leur couverture vaccinale.

Un contrôle de l’état d’avancement des vaccinations sera effectué par le personnel du service de santé de l’État lors de la séance de signature des contrats.

Les autres vaccinations du plan de vaccination suisse restent également recommandées, mais elles ne constituent pas des mesures de prévention des risques professionnels.
 

Pour devenir agente ou agent de la police municipale, il est également essentiel de posséder un ensemble de qualités et de compétences variées:

  • Apprécier le travail d’équipe,
  • Accepter la discipline,
  • Faire preuve de persévérance,
  • Avoir de bonnes connaissances générales,
  • Posséder une bonne maîtrise du stress,
  • Maitriser les outils informatiques standards,
  • Être capable de prendre des décisions et de s’affirmer,
  • Avoir une forte motivation et un haut degré d’autonomie,
  • Adhérer aux valeurs de la société et faire preuve d’ouverture d’esprit,
  • S’adapter à une société cosmopolite et en changement constant,
  • Détenir des capacités intellectuelles et physiques suffisantes pour suivre l’école de police municipale, la formation continue et enfin exercer le métier,
  • Apprécier le contact humain et pouvoir résoudre les conflits,
  • Savoir s’adapter, notamment lors de situations psychologiques difficiles,
  • Accepter des horaires d’activité variables comprenant des activités de nuit, de week-end et les jours fériés.
Agent de la police municipale en intervention
Policier municipal à vélo
Deux agents en patrouille au bord du Rhône
Deux agents en îlotage dans une école
Deux agents de la police municipale au bord de la rade
Vestes de la police municipale
Brigade Bike Police de la police municipale devant le Jet d'Eau de Genève
Agents de police municipale en intervention
Agents de police municipale accompagnés d'agents de la police cantonale
Policiers municipaux au parc
Gilets de la police municipale

Se préparer

La première étape dans l’élaboration de votre dossier consiste à passer l'examen complet de français. Celle-ci est organisée par la Maison des Langues (UNIGE).

Suivez ce lien pour l'inscription en ligne.

Pour vous aider à vous préparer pour l’examen de français, la Maison des Langues met à disposition un test en blanc. De plus, vous avez aussi la possibilité de vous faire accompagner dans votre préparation par des écoles de langues:

Les différentes phases d’entretien auxquelles vous serez soumise ou soumis dans le processus de sélection respectent un cadre précis et structuré qui a pour but de garantir l’objectivité et l’équité entre chaque participante et participant.

Les entretiens de sélection constituent un échange privilégié entre vous et les évaluateurs. Il s’agit pour vous d’une opportunité de mettre en avant votre motivation et votre projection dans le métier d'agent ou agente de police municipale.

Notre objectif sera de faire votre connaissance, d’aborder les différentes dimensions et compétences que vous nous démontrerez. Nous discuterons notamment de vos expériences afin d’évaluer votre potentiel recherché pour le métier.

Il existe deux étapes distinctes pour nous permettre d’effectuer cette évaluation : le test d’aptitudes physiques, prévus au début de la sélection, et le test de condition physique, qui a lieu à la fin du processus de recrutement.

Ces deux étapes sont éliminatoires et il est important de vous y présenter dans les meilleures conditions possibles. Pour cela, nous vous conseillons de vous entraîner assidûment et de manière régulière. Pour vous donner un aperçu de ce qui vous sera demandé, vous pouvez visionner les vidéos disponibles via les liens ci-dessus. Elles vous présenteront de manière informative et en toute transparence toutes les étapes des différents tests.

Image
Deux agents de la bike police en patrouille dans le quartier des Grottes à Genève

Processus de recrutement

Après l’acceptation de votre candidature, vous pourrez débuter le processus de recrutement pour la police municipale. Ce dernier est constitué de deux phases : la première consiste à déceler votre potentiel, tant physique que psychologique ; la seconde sert à valider votre sélection. L'entier du processus de sélection dure environs 6 mois, sauf contraintes particulières.

Une fois que vous vous sentirez prêt-e à relever le challenge, voici les différentes étapes qui vous attendent pour devenir agent ou agente de la police municipale. N’oubliez pas que dans la rubrique "SE PREPARER" vous pouvez trouver toutes les informations et des conseils pour vous permettre de réussir votre recrutement.

1ère phase du recrutement

Si votre dossier est éligible, la première phase du recrutement peut débuter. Cette phase se déroule en quatre étapes, réparties sur environ un mois et demi.

  1. Un entretien de pré-sélection où vous pourrez vous présenter, ainsi que nous faire part de vos motivations.
  2. Une journée d’évaluation avec des tests d’aptitude physique et cognitif.
  3. Un entretien psychologique.
  4. Un entretien comportemental et situationnel qui nous permettra de savoir si la fonction d’APM vous correspond.

Lorsque vous aurez réussi la première phase du processus de recrutement, vous rejoignez le "bassin de relève" en vue d’un engagement.

2ème phase du recrutement

Le "bassin de relève" est en quelque sorte une salle d'attente avant votre engagement. Vous pouvez y rester un maximum de 2 ans. Lorsque de nouveaux postes sont mis au concours par les différentes communes, vous en serez directement informé-e afin de pouvoir y postuler. Une fois retenu-e pour votre futur poste, vous terminerez votre processus de recrutement par ces trois étapes:

  1. Un test de condition physique 
  2. Une enquête de moralité 
  3. Une visite médicale

Cette dernière phase passée avec succès, vous pourrez alors rejoindre notre école de formation. 

Image
Test de sport à l'école de la police municipale

La formation initiale pour être agent ou agente de la police municipale, d'une durée de 8 mois, allie théorie et pratique pour préparer au mieux les futur-e-s aspirant-e-s. Les matières enseignées sont aussi variées que les compétences requises dans cette profession.

En outre, tout au long de la carrière, l'agent ou l'agente de la police municipale bénéficie de formation continue qui répond aux besoins de perfectionnement, de spécialisation ou de mise à jour des connaissances professionnelles qui évoluent constamment.

Image
Exercice d'intervention à l'école de la police municipale

Lorsqu'un-e aspirant-e intègre l'école de police municipale, il ou elle est placé-e en classe F de l'échelle de traitement de la Ville de Genève. Au terme de la formation et dès l'obtention du diplôme, il ou elle est nommé-e Agent ou Agente de la police municipale et passe en classe H. Cela ne représente que le début de votre carrière, puisque vous pourrez progresser dans les échelons en fonction de votre expérience et de votre expertise.

Avec la police municipale de la Ville de Genève, vous pourrez exercer un métier qui a du sens tout en bénéficiant de conditions de travail avantageuses.

Le métier d'agente et d'agent de la police municipale est exigeant, mais il s’accompagne aussi de divers avantages, en termes de progression, de responsabilités et de polyvalence. A ce titre, les missions qui leur sont attribuées sont stimulantes et couvrent des domaines très variés. C’est d’ailleurs dans cet esprit que chaque agente et d'agent de la police municipale a accès à des formations continues de qualité, leur permettant ainsi de se tenir à jour sur les différentes compétences métier et de développer leur potentiel.

Contrairement à certaines idées reçues, l’organisation du Service de la police municipale tend vers plus de transversalité. Au bénéfice d’un encadrement dynamique et à l’écoute, les agents et agentes ont par ailleurs la possibilité de mettre en valeur leurs atouts par le biais de spécialisations, telles que Bike Police, instructeur ou instructrice, accompagnement de victimes de harcèlement de rue, etc.

Intégrer les rangs du Service de la police municipale de la Ville de Genève, c’est aussi accéder à un profil de carrière permettant une évolution hiérarchique, au sein des différents postes de quartier ou même dans l’échelon stratégique de l’Etat-Major.

Image
Gilets de la police municipale
Devenir agente ou agent de la police municipale